Communauté Catholique des enfants de Marie
Bannière du site
19/12/2014 Information: La Communauté des Enfants de Marie vous invite à vous unir à elle dans la chaîne de prière pour la guérison des coeurs blessés, les âmes en détresse et la réconciliation en Côte d'Ivoire: jeûne- prière- pénitence-réparation-rosaire 24h/24 -PAIX et MISERICORDE-!
La Fondatrice
 
 

Madame Comoé Henriette

Fondatrice de la Communauté des Enfants de Marie

 
       
    De qui s'agit il?  
       
   

Celle qui a reçu l'intuition fondatrice de la Communauté des Enfants de Marie est Madame COMOE Henriette.
Elle fait partie des pionniers du Renouveau Charismatique de la Côte d'Ivoire. Elle est mère de la famille de sept enfants.
C'est une femme qui a connu des moments de joie mais qui a également beaucoup souffert surtout pour les incompréhensions de la mission que Jésus et sa mère lui ont confiée. Elle est issue d'une famille modeste, d'intellectuels, mais chrétienne fervente ou à la naissance, des le septième  jour, les enfants sont baptisés. C'est ainsi qu'elle fut baptisée à sa naissance, comme cela est de tradition dans cette famille. Son aïeul, le père de son grand père, qui est né en 1810, fut baptisé à Barcelone en Espagne. Il a été élevé par les religieux où il fit toutes ses études.
Elle a donc reçu une bonne éducation religieuse. Depuis son enfance, elle recevait déjà des visites de Jésus qui lui parlait. Il y a trente trois années qu'elle est devenue membre du grand mouvement du Renouveau Charismatique Catholique où elle a eu cette grâce d'être parmi les fondateurs dans son pays la Côte d'Ivoire, faisant toujours son cheminement avec Jésus.
 

Elle fut membre du bureau interdiocésain du Renouveau Charismatique Catholique d'Abidjan, bergère du groupe de la Paroisse Sainte Famille de la Riviéra 3, membre du Conseil Paroissial de la Paroisse Sainte Famille. Par la suite, elle mettra sur pied la Communauté chrétienne de la Riviéra 3 dont elle fut le "chef chrétien". Cette communauté Chrétienne deviendra plus tard la Paroisse Bon Pasteur de la Riviéra 3. Elle en est aujourd’hui membre du Conseil Paroissial.

Elle a pour maitre de conscience et guide spirituel l'Evêque émérite du diocèse de Man Monseigneur Joseph NIANGORAN TEKY.
Pour compléter sa formation spirituelle et chrétienne, elle fut inscrite à l'ICAO dans la période où son père spirituel en était le recteur.

Mais tout a changé pour elle lorsqu'il y a eu des manifestations chez elle avec les lacrymations des objets dans sa maison: les statues de la vierge qui versent des larmes, le buste de Jésus qui saigne, les croix, des images dont le cœur sacré de Jésus qui saigne ; c'était en 1991.

Depuis ce moment, presque quotidiennement, elle reçoit par locution intérieure et par voie intellectuelle ou par voie auditive des messages. Elle reçoit le don de la parole de connaissance, elle perçoit dans son cœur des paroles articulées qu'elle transmet. Elle reçoit aussi par vision des paroles écrites.
Un mois après les lacrymations des objets chez elle, Jésus la choisit pour porter sa souffrance. Elle a eu des stigmates et saignait de la tête, des mains et des pieds. Le mois de carême devient pour elle une véritable souffrance où chaque vendredi elle porte une lourde croix pour faire la pénitence, pour intercéder pour le monde. Elle prie dans ses chemins de croix pour des situations graves pour lesquelles Jésus ou Marie lui demande de faire avec cette croix lourde les quatorze  stations du chemin de croix vingt à trente fois sans arrêt. Au cours de ces chemins de croix beaucoup de guérisons miraculeuses s'opèrent notamment des maladies incurables. Elle prie pour l'Eglise, le pape, les prêtres, les consacrés, le monde, les familles, les conversions, la paix pour les pays en guerre.

La vierge lui dira : " tes amis et toi êtes les amis de Jésus souffrant". Elle lui donnera également des projets à réaliser: " Construis-moi un sanctuaire, cherche un terrain et construis-moi une statue de cinq mètre".
Le Seigneur et sa mère demandent à sa servante que l'on baptise un grand sanctuaire en l’honneur de la Vierge, Rose Mystique où les pèlerins viendront demander grâce et secours, guérison spirituel et physique, la vierge lui demanda de créer le mouvement marial "Maria Rosa Mystica" en Côte d'Ivoire.
En l'an 2011, ce mouvement de la Rosa Mystica fêtera son 20ème anniversaire. A l'issue de tout cela, elle recevra de la Vierge Marie la mission de fonder une communauté.
Comme toujours, l'œuvre de Dieu n'est pas acceptée avec facilité. Les combats, les dénigrements, les calomnies, l'acharnement de l'ennemi contre cette œuvre, faisant tout pour la combattre, pour empêcher qu'elle voie le jour. Cela lui porta un coup, puisque devant cette situation, beaucoup se désolidariseront de l'œuvre. Avec la force et la grâce du Seigneur elle ne baissera pas les bras pour autant.

Dieu ne choisit-il pas qui il veut et quand il veut pour transmettre ces pensées? Les enfants choisis par Dieu sont toujours combattus, mais heureusement que l'œuvre de Dieu finit toujours par triompher et la vérité par éclater.

 

 
   

lA MODERATRICE PRECHANT AU COURS D'UNE RETRAITE AU SANCTUAIRE DE NOUAMOU

ENSEIGNEMENT SUR LE SITE DE NOUAMOU

 

 
       
   

LA MODERATRICE LORS DE LA CONSECRATION DU CARDINAL AGRE AU VATICAN

 
       
   

MODERATRICE EN ALLEMAGNE AU COURS D'UN SEMINAIRE

LORS DU DINER DE SOIR (MODERATRICE A GAUCHE )

 
       
   

LA MODERATRICE EN ITALIE POUR LA BEATIFICATION DE PADRE PIO A ROTONDO

 
       
   

LA MODERATRICE AIDANT UNE DES RELIGIEUSES POUR SES VOEUX

 
       
   

LA MODERATRICE DANS UNE COMMUNAUTE A LYON

ELLE EST ASSISE A COTE DE SA FILLE SPIRITUELLE

 
       
   

LA MODERATRICE AU COURS D'UN SEMINAIRE EN TUNISIE

 
       
   

LA MODERATRICE PENDANT LA LOUANGE A UN SEMINAIRE EN TUNISIE

 
       
   

JESUS BON BERGER

VIERGE MARIE MERE DE L'AMOUR

 

 
   

Message donné par la Vierge Marie à sa fille Henriette COMOE lors du chemin de croix au sein de la Communauté des Enfants de Marie à Abidjan le Vendredi 10 Mars 1993 à 15 h.
 "Si le démon vient vous tenter, appelez-moi par le doux nom de Mère. Votre Mère ne vous abandonnera pas. Je vous assiste et vous donne toutes les grâces que vous désirez.
Le démon est convaincu d'être le maître du monde. Je viens sur cette terre pour pleurer avec vous, pour vous sauver parce que le monde est tellement dans la boue et ne comprend plus la vérité de Dieu".

NB: Ces chemins de croix sont demandés par la Vierge Marie elle-même.

 
       
    L'HISTOIRE DE LA COMMUNAUTE DES ENFANTS DE MARIE  
       
   

Elle débute en 1991. C'était l’époque du multipartisme, période où la société ivoirienne était en pleine conjoncture économique et en pleine mutation sociologique.
C'était aussi la période où le Renouveau Charismatique Catholique était en pleine effervescence dans l'Eglise Catholique ivoirienne.
La fondatrice exerçant le ministère d'évangélisation dans le Renouveau avait autour d'elle des frères et sœurs qui la soutenait dans son ministère à travers l'intercession et l'accompagnait dans toutes ses missions à travers le pays, et ce depuis 1991. Les membres du groupe se regroupaient fréquemment avec elle pour prier et préparer toutes les missions qu'elle avait à conduire à travers le pays. A cette période, elle reçut un appel du Seigneur à intercéder pour:

  • la Côte d'Ivoire afin d'éviter une guerre qui s'annonce imminente,

  • l'Eglise afin que le Seigneur Jésus la préserve des attaques du malin,

  • les prêtres et les consacrés pour qu’ils demeurent fidèles et ardents dans leur vocation,

  • les familles pour que le Seigneur les solidifie et fortifie leur unité,

  • les malades et pour toutes personnes en détresse afin que le Seigneur les visite et leur apporte le réconfort et la paix dont ils ont besoin,

  • toutes les autres intentions qu'il mettra dans son cœur afin d'éviter au monde le chaos,

à travers le chemin de croix qu'elle devait faire tous les vendredis.

Cet appel, elle va le vivre avec les frères et sœurs qui la soutenaient dans la prière et avec la bénédiction et le soutien de son père spirituel, le Révérend Père Joseph Niangoran TEKY. Ainsi, les membres du groupe pouvaient devenir "les amis de Jésus souffrant".

Lorsqu'il sera nommé évêque du diocèse de Man, Monseigneur Joseph Niangoran TEKY, confiera "sa fille" au Révérend Père Basile GBANGBO, alors supérieur du Moyen Séminaire de Yopougon pour l'aider, l'accompagner et la conseiller, ainsi que le groupe qui est avec elle.
Très vite des personnes de toutes conditions sociales vont se joindre au groupe afin de se consacrer à la prière, à la louange de DIEU, au témoignage et à l’intercession. Les membres du groupe se retrouvaient les mercredi matin pour intercéder pour les malades et pour toutes personnes en détresse qui viennent à eux afin de demander secours et grâce à Jésus, les vendredi matin pour faire le chemin de croix, les samedis pour faire le rosaire, étudier la parole de DIEU, célébrer et préparer toutes les missions d'évangélisation afin d'annoncer Jésus ressuscité au monde et témoigner que son sacrifice n'est pas vain et que son Esprit se manifeste encore dans le monde. Ils allaient prier pour les malades dans les hôpitaux et aider ceux qui avaient des difficultés pour acheter leurs médicaments.

Ce groupe va plus tard devenir une fraternité, ces membres ressentant le besoin d'une fraternité plus intense, poussés par la soif de sainteté et le désir de vivre l'amour du christ.
Le groupe, bien que né du Renouveau Charismatique Catholique, avait une grande dévotion mariale: il avait un amour filial et une dévotion particulière pour la Vierge Marie. Les membres du groupe l'ont prise comme modèle. Tout ce que le groupe faisait était inspiré sur la Vierge Marie.
Ayant senti l’appel d'une vie communautaire à l'image des premiers chrétiens, madame Henriette COMOE en discutera avec les frères et sœurs qui eux aussi ont ressenti le même appel. Ce sont messieurs DEPLI Aimé, ZADI Gawa François (Douglas), mesdames ABOUSSOU Monique, AKRA Lucienne, DELON Berthe. Dans la prière, le Seigneur leur confirmera cet appel, ce samedi 4 juin 1994. Ainsi est née la communauté qui portera le nom que la Vierge lui révèlera "Communauté des Enfants de Marie" sur la Paroisse Sainte Famille de la Riviéra. Son siège est à la Riviéra 3, quartier SIVAP villa 12.
Des frères et sœurs vont sentir le désir de se consacrer totalement à Jésus dans le célibat. Ainsi au sein de la communauté se retrouveront des personnes mariés, des personnes célibataires dont certains veulent s'orienter dans la vie consacrée pour prononcer les trois conseils évangéliques tandis que d'autres s'orientent vers la vie cléricale, en une unique réalité, image du peuple de Dieu dans son unité et la diversité de ses appels. Ses membres ont en commun le désir d'imiter le plus possible le modèle de la Communauté chrétienne primitive par la vie commune, le partage des biens, la pauvreté volontaire, une vie sacramentelle et liturgique intense, dans un attachement étroit a l'Eglise Catholique et à ses représentants, ainsi qu'un engagement actif dans le service des pauvres et  l'annonce de l'Evangile.
Les épreuves et les difficultés surgiront de toutes parts pour les dissuader mais leur amour pour le Christ leur donnera la force de rester ferme et fidèle à leur appel.
En 1996, par l'intermédiaire de Sœur virginie, une religieuse Guinéenne qui avait reçu une faveur spéciale du Seigneur par la prière de son intercession, Madame COMOE fera la rencontre de Monseigneur Philippe KOUROUMA alors évêque du diocèse de N’zérékoré en Guinée. Il est fondateur d'une congrégation religieuse en Guinée. Avec la bénédiction de Monseigneur TEKY et l'accord de Monseigneur KOUROUMA, deux filles de la communauté qui aspiraient à la vie religieuse feront leur entrée au noviciat de cette congrégation. Des difficultés et incompréhensions surgiront à la suite de cette action. Les responsables seront traités de désobéissants à la hiérarchie. Les dénigrements et les calomnies resurgiront. Cela provoquera un vent de départ dans la communauté. La communauté a donc donné son accord à l'une des deux novices de rester dans la communauté où elle est allée en formation tandis que l'autre est retournée en communauté. Quelque temps après, elle fera savoir à la communauté son intention de rentrer dans une autre congrégation.

Mais comptant toujours sur la grâce et le secours de Dieu et sur le soutien maternel de la Vierge Marie, les membres qui sont restés continueront l'œuvre commencée. La vie communautaire continuera et favorisera l'intégration de nouveaux membres.
Malgré toutes les difficultés et les incompréhensions, la communauté restera fidèle à sa vision qui est d'être et de rester une communauté d'Eglise, dans l'engagement que ses membres prendront dans la vie de leurs paroisses à travers des responsabilités qui leur sont confiées.

La communauté, depuis sa fondation n'a cessé d'ouvrir ces portes aux membres souffrants du corps du Christ en vue de les écouter, de les accompagner et de les aider, dans la prière et dans une prise en charge matérielle par le partage de ce que Dieu lui donne chaque jour.

Pour apporter la compassion du Seigneur aux malades, la communauté visite régulièrement les malades dans les hôpitaux et suivant ses moyens, elle aide ceux qui n'ont pas de moyens à acheter leurs médicaments. Quand elle aura les moyens conséquents, la communauté envisage de construire des dispensaires.
En reconnaissance du bon larron qui sur la croix a eu des paroles de réconfort pour le Seigneur, la communauté visite les prisonniers pour les aider.
La communauté poursuit toujours l'œuvre d'évangélisation commencée à travers les veillées de prière, les journées d'évangélisation, les retraites et les recollections.

Dans la prière, la fidélité de sa vision et l’obéissance à l’Eglise à travers l'évêque et ses représentants, la communauté érigée en association privée civile, attend sa reconnaissance officielle par l'Eglise d'Abidjan à qui il revient le droit d'érection.

 
       
   

LES DEUX PREMIERES RELIGIEUSES DE LA COMMUNAUTE

AU NOVICIAT AVEC LA MAITRESSE DES NOVICES

 
       
   

L'ABBE GUILLAUME DANS LA CHAPELLE COMMUNAUTAIRE

 
       
       
   

LA VIERGE DE LA CHAPELLE

 
       
       
   

VISITE DE FEU MGR KOUROUMA EVEQUE DE N'ZEREKORE A LA COMMUNAUTE

AVEC LA MODERATRICE A GAUCHE ET QUELQUES MEMBRES

 
       
   

LES MEMBRES DE LA COMMUNAUTE AU COURS D'UNE RETRAITRE

AU MOYEN SEMINAIRE DE YOPOUGON, L'ABBE BASSILE GBANGBO CELEBRANT L'EUCHARISTIE

 
       
   

QU'EST-CE QUE LE RENOUVEAU CHARISMATIQUE ?

 
       
   

C'est un courant qui a pris l'Eglise Catholique venant s'ajouter aux autres mouvements de prière avec sa structure propre et sa mission particulière. C'est une redécouverte de l'Esprit Saint, de son action dans le monde, dans l'Eglise et dans notre vie.
C'est un appel entendu :

  • à se laisser saisir par l'Esprit Saint,

  • à se livrer à son action pour que sans cesse se renouvelle en nous la grâce de notre baptême et de notre confirmation.

  • à renouveler notre vie sacramentelle, eucharistie, réconciliation,

  •  à témoigner de notre foi par notre vie, nos paroles, nos engagements.

C'est un chemin de vie spirituel fait:

  • d’abandon filial au Père,

  • de docilité à l'Esprit Saint, 

  • de foi en la présence agissante de Jésus et en l'efficacité de sa parole,

  • de l'amour de l'Eglise.

Tout ceci est redécouvert et vécu dans le Renouveau Charismatique par une expérience de vie fraternelle qui a pour temps fort : les assemblées de prières, l'effusion de l'Esprit Saint.
Entre les frères du Renouveau Charismatique, le style de vie et de relation essaie de prendre appui sur la réalité de ce que nous sommes les uns pour les autres de par notre baptême : enfants de même Père, frère dans le Christ.

D'où l'importance donnée au nom de baptême et a une grande simplicité de rapport dans le respect de chacun. On tend toujours à passer du groupe fait d'individus juxtaposés à une communauté de frères dans la foi.

 

 
   
 
       
     
       
         
         
Accueil | Nous Contacter | Activités | Parrainage | Enseignements | Pèlerinages | Demande de prière | Témoignage | Le Projet | Liens
© Communauté Catholique des enfants de Marie - 2006
05 BP 1506 Abidjan
05 Côte d'Ivoire
Abidjan : (+225) 22 47 90 07 / (+225) 07 61 20 60 / (+225) 08 53 03 32

IvoirElite Création